Beaumonts nature en ville


les Zygènes au parc des Beaumonts by beaumonts

Les Zygènes au parc des Beaumonts

Les Zygènes sont des papillons hétérocères qui volent le jour. Elles font partie de la famille des Zygaenidae.

Les papillons qui nous intéressent appartiennent à la sous-famille des Zygaeninae.

Les Zygènes volent le jour par temps ensoleillé comme les papillons « de jour » ou Rhopalocères. Elles possèdent des taches rouges sur un fond noirâtre pour les ailes antérieures. Les ailes postérieures sont rouges, bordée d’un liseré noir. Ce fond peut apparaître avec des teintes bleutées ou vertes selon l’orientation des rayons lumineux.

Cette livrée caractéristique ,dite aposématique, est un avertissement aux prédateurs (oiseaux) car l’hémolymphe de ces insectes contient des cyanoglucosides toxiques. En effet les chenilles synthétisent et stockent ces substances qu’elles prélèvent dans les Fabacées qu’elles consomment : lotiers, coronilles…

Si les oiseaux ne les consomment pas, elles peuvent quand même être capturées par des araignées. Les chenilles peuvent aussi être parasitées par des hyménoptères.

La détermination des différentes espèces n’est pas toujours immédiate car leur ressemblance (taches rouges sur fond noir) est élevée.

Au parc des Beaumonts ne sont présentes que deux espèces qui peuvent être distinguées assez facilement.

La zygène de la filipendule (Zygaena filipendulae) possède en Île de France 6 taches rouges sur l’aile antérieure et ne présente pas de ceinture abdominale rouge.  Les  deux dernières taches vers l’extrémité de l’aile sont presque jointives. Les antennes sont intégralement noires. La chenille à livrée jaune et noire de cette espèce ne se nourrit pas de filipendule mais de diverses Fabacées dont le lotier corniculé (Lotus corniculatus) présent au parc.

Zygène de la filipendule, Beaumonts, 27 juillet 2012, cliché Andréc Lantz

Zygène de la filipendule, Beaumonts, 27 juillet 2012, cliché Andréc Lantz

Zygène de la filipendule sur Origan, 27 juillet 2015, cliché André Lantz

Zygène de la filipendule sur Origan, 27 juillet 2012, cliché André Lantz

envol de la zygène de la filipendule, 27 juillet 2012, Beaumonts, cliché André Lantz

envol de la zygène de la filipendule, 27 juillet 2012, Beaumonts, cliché André Lantz

La Zygène de la coronille (Zygaena ephialtes) possède en Île de France 5 ou 6 taches rouges sur l’aile antérieure et présente un anneau rouge caractéristique sur l’abdomen. L’extrémité des antennes est blanche. La chenille se nourrit de plusieurs espèces de coronille dont la coronille variée (Securigera varia) commune en île de France et également présente au parc.

Zygène de la coronille, 30 juin 2015, Beaumonts, cliché André Lantz

Zygène de la coronille,
30 juin 2015, Beaumonts, cliché André Lantz

envol de la zygène de la coronille, Beaumonts, 30 juin 2015, cliché André Lantz

envol de la zygène de la coronille, Beaumonts, 30 juin 2015, cliché André Lantz

 On peut remarquer les pointes blanches des antennes sur les clichés ci-dessus ainsi que  l’anneau rouge présent sur l’abdomen. Sur la photo suivante figure une Zygène de la coronille à 5 taches rouges sur l’aile antérieure.

Zygène de la coronille, Beaumonts, 7 juillet 2013, cliché André Lantz

Zygène de la coronille, Beaumonts, 7 juillet 2013, cliché André Lantz

La Zygène de la coronille est moins abondante que celle de la filipendule.

On observera facilement les Zygènes butiner les knauties, scabieuses, ou centaurées. Elles ne dédaignent pas non plus les marjolaines ou origan (Origanum vulgare) . J’ai observé qu’au parc les imagos de la Zygène de la filipendule émergeaient plus tôt que ceux de la filipendule.

Fin juin et début juillet pour Z. ephialtes, début à fin juillet pour Z. filipendulae.

André Lantz le 26 juillet 2015.