Beaumonts nature en ville


Champignons hivernaux by beaumonts

Champignons hivernaux.

Certains champignons s’observent toute l’année, mais ils sont en meilleur état lorsque le temps est humide. Cette année la douceur et la pluie ont été propices à leur développement en ce début d’hiver.

Les auriculaires (forme d’oreille) sont des espèces gélatineuses ne possédant ni lames comme les agarics, ni tubes comme les bolets et ni pores comme les polypores. La surface libérant des spores désignée par hyménium est lisse ou plissée et dirigée vers la terre. Ce sont des champignons vivant sur les bois morts et parfois vivants.

 

L’oreille de judas (Auricularia auricula-judae) tire son nom de sa forme en coupe qui ressemble à une oreille. Comme elle affectionne particulièrement le sureau, arbre auquel Judas se serait pendu après sa trahison, on lui a donné le nom latin  d’auricula-judae. Ce champignon est consommé dans la cuisine asiatique sous le nom de champignon noir. Desséché il reprend son volume initial après immersion dans de l’eau.

Oreille de Judas, Décembre 2012,cliché Roland Paul

Oreille de Judas, Décembre 2012,cliché Roland Paul

 

Oreille de Judas, 1er Janvier 2013, cliché André Lantz

Oreille de Judas, 1er Janvier 2013, cliché André Lantz

L’auriculaire mésentérique (Auricularia mesenterica) s’étale sur le bois en une croûte assez épaisse et forme à son bord des chapeaux à face supérieure feutrée ou hirsute. La face inférieure est ridée ou plissée. On la rencontre dans plusieurs endroits du parc. Les chapeaux sont en général plus imposants sur les vieilles souches. L’exemplaire de la photo ci-dessous a été trouvé sur un arbre mort, et les dessins formés sur la face inférieure sont particulièrement remarquables.

Chapeaux d'Auriculaire mésentérique, 7 janvier 2013, cliché André Lantz

Chapeaux d’Auriculaire mésentérique, 7 janvier 2013, cliché André Lantz

 

Hyménium d'Auricularia mesenterica, 7 janvier 2013, cliché André Lantz

Le Leptoglosse des mousses (Arrhenia spathulata) possède comme son nom l’indique un chapeau en forme de spatule mais qui peut aussi être en forme d’entonnoir. Sur l’hymenium les lames sont réduites à quelques plis. Ce champignon croît sur les mousses vivantes. C’est la première fois que ce champignon peu commun est observé au parc.

Leptoglosse des mousses (Arrhenia spathulata), 8 janvier 2013, cliché André Lantz

(Meottomyces dissumulans)  est un petit  champignon dont le chapeau mesure de 1 à 4 cm. La cuticule est visqueuse, striée au bord surtout sur les exemplaires âgés dont le chapeau est étalé. La couleur est plus foncée quand il est jeune et il présente alors des flocons blancs sur la marge. Le pied de couleur ocre clair est parsemé de fibrilles blanchâtres. Il est arqué et greffé sur les feuilles mortes. Cette espèce peu courante n’avait pas encore été observée au parc. Le nom d’espèce dissimulans = déguisé = ressemblant lui va bien car à première vue il se confond avec d’autres espèces plus ou moins ressemblantes. De plus le nom de genre de cette espèce a souvent été modifié.

 

Meottomyces dissimulans, 7 janvier 2013, cliché André Lantz

La photographie microscopique suivante à un grossissement de 1000 (une division élémentaire du réticule correspons à 1 micromètre montre l’arête d’une lame. On distingue sur la droite plusieurs basides dont une est encore en possession de ses quatre spores. Les articles plus grands sont des cheilocystides.

Photo microscopique des basides et cheilocystides de Meottomyces dissimulans, cliché André Lantz

Photo microscopique des basides et cheilocystides de Meottomyces dissimulans, cliché André Lantz

La collybie à pied velouté (Flammulina velutipes) a déjà été illustrée dans la précédente note du début décembre 2012. Ce champignon hivernal ne craint pas la neige, comme on peut l’observer sur la photo suivante.

Collybie à pied velouté (Flammulina velutipes), 19 janvier 2013, cliché André Lantz

Collybie à pied velouté (Flammulina velutipes), 19 janvier 2013, cliché André Lantz

Ajoutons quelques photos du parc récemment enneigé.

Ci-dessous la Massette (Typhula angustifolia) n’a pas encore libéré ses fruits.

Massette sous la neige, 19 janvier 2013, cliché André Lantz

Massette sous la neige, 19 janvier 2013, cliché André Lantz

La vieille souche s’offre un manteau de neige dans la partie boisée.

 

Souche sous la neige, 21 janvier 2013, cliché André Lantz

Souche sous la neige, 21 janvier 2013, cliché André Lantz

 

Le Rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) s’accroche aux phragmites de la mare perchée tandis que la neige continue de tomber.

rouge-gorge familier, 21 janvier 2013, cliché André Lantz

rouge-gorge familier, 21 janvier 2013, cliché André Lantz

 André Lantz  le 21 janvier 2013

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :