Beaumonts nature en ville


Quelques nouveautés en juin by beaumonts

Quelques nouveautés en juin.

 Quelques plantes, qui étaient sans doute présentes depuis quelques années ont été observées et photographiées durant ce mois de juin.

Parmi elles, la scrofulaire aquatique (Scrofularia auriculata) est une plante vivace du bord des eaux. Sa tige carrée présente de petites ailes. Elle n’était pas encore notée dans la liste des plantes du parc.

Scrofulaire aquatique, cliché Roland Paul, Juin 2012

 La véronique mouron-d’eau (Veronica anagallis-aquatica) a sans doute bénéficié de l’alimentation en eau du petit ru qui prend sa source dans la mare perchée. C’est une plante annuelle à vivace des bords des cours d’eau. Elle possède de larges feuilles vertes opposées. Plusieurs épis se dressent et portent un grand nombre de petites fleurs bleu-clair. Cette plante n’avait pas été trouvée à Montreuil lors de la réalisation de l’Atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis.

 

Véronique mouron-d’eau, cliché André Lantz, 29 juin 2012

La gesse sans feuilles (Lathyrus aphaca) est caractéristique. Les fleurs jaunes isolées sont situées sur une tige prenant naissance au niveau d’une bractée foliacée. (Stipule en forme de feuille). Les « vraies » feuilles sont réduites à des vrilles. Cette plante annuelle pousse sur les pelouses marneuses et les friches. Elle n’est pas citée à Montreuil dans l’Atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis.

vrilles et stipules de la gesse sans feuilles, cliché André Lantz, 29 juin 2012

 

fleur de Gesse sans feuilles, cliché André Lantz, 29 juin 2012

Parmi les espèces dites accidentelles car peu fréquentes, fugaces et transportées par le vent, les oiseaux ou les hommes,  le souci des champs (Calendula arvensis) ressemble à son cousin le souci des jardins, mais est beaucoup plus petit. Espèce non citée de Montreuil.

Souci des champs, cliché Roland Paul, Juin 2012,

 Les nombreuses pluies survenues ces derniers temps ont favorisé l’émergence de carpophores de champignons sur des biotopes habituellement secs. Cet hygrophore conique (Hygrocybe conica) de 2 à 3 cmde haut n’avait pas encore été observé aux Beaumonts. Cette espèce, sans odeur particulière n’est pas comestible.

 

Hygrophore conique, cliché André Lantz, 29 juin 2012

Lors de la journée consacrée aux 24h de la biodiversité en Seine-Saint-Denis, des participants nous ont signalé la présence du grand paon de nuit (Saturnia pyri) au parc. En effet un beau spécimen y  a été photographié le 5 juin 2010 par Christiane.

Grand Paon de nuit, cliché Christiane, 5 juin 2010

 Le fait d’être un « observ’acteur » contribue à une meilleure connaissance de la flore et de la faune de notre département. Thierry Laugier et moi-même nous les remercions pour cette contribution et souhaitons que d’autres personnes s’associent à cet enrichissement des données.

Cette espèce assez thermophile était encore assez commune à Montreuil il y a plus de 50 ans. Aujourd’hui elle est devenue rare et se trouve maintenant inscrite sur la liste des insectes protégés en Île de France.

 André Lantz  le 7 juillet 2012

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :