Beaumonts nature en ville


Insectes rencontrés aux Beaumonts by beaumonts

Les insectes sont classés actuellement par les scientifiques en trente ordres différents.

 Le déroulement biologique est cependant le même pour l’ensemble des ordres : Œuf, larve et adulte ou imago.

Les insectes ne possèdent pas de squelette interne. Pour assurer leur rigidité ils sont munis d’une carapace plus ou moins dure quelquefois désignée par exosquelette. Cette carapace n’est que très peu extensible, aussi les larves doivent changer de « peau » au cours de leur croissance. Les insectes muent.

Dans certains ordres la larve ressemble de plus en plus  à l’insecte adulte au cours des mues successives. Ces insectes sont désignés par insectes à métamorphoses incomplètes ou hémimétaboles. Les grillons, criquets, punaises font partie des insectes hémimétaboles.

Pour d’autres insectes comme les coléoptères, papillons, mouches, abeilles, les larves sont très différentes de l’adulte. Il y a bien entendu des mues successives des larves mais le dernier stade avant l’adulte est désigné par nymphe (ou chrysalide pour les papillons). Ce sont des insectes à métamorphoses complètes ou holométaboles.

Les Orthoptères sont hémimétaboles et se subdivisent en deux groupes : les sauterelles et grillons d’une part et les criquets d’autre part.

Les sauterelles et grillons possèdent de très longues antennes alors que les criquets se distinguent par des antennes courtes. Le Conocéphale gracieux (Ruspolia nitidula) se nourrit d’insectes. Il se confond parfaitement avec les grandes herbes qu’il affectionne. C’est une espèce protégée en Île de France. Il semble installé en Seine Saint Denis car il a été observé en 2008 sur les coteaux d’Avron.

Conocéphale gracieux; 27 août 2010, cliché A. Lantz

 

La grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima) est plus commune. Ce cliché montre que l’insecte n’a pas encore atteint l’état adulte. Les ailes ne sont pas encore à leur taille finale. Cette sauterelle dérangée se déplace sur un cornouiller.

Sauterelle verte sur cornouiller, cliché A. Lantz

Les Mécoptères sont holométaboles.

La panorpe vulgaire (Panorpa vulgaris) se distingue aisément de la panorpe commune par des macules noires aux ailes plus développées. Deux générations se succèdent au cours de l’année. L’adulte se pose facilement dans les endroits ensoleillés et chauds.

Panorpe vulgaire, 2 Juin 2010; cliché A. Lantz

Les Odonates (Libellules et demoiselles) sont hémimétaboles. Les larves sont aquatiques et carnassières.

Le sous-ordre des Zygoptères ou demoiselles regroupe des imagos aux ailes antérieures et postérieures semblables, un corps grêle, et des yeux toujours écartés. Leur vol est plus lent que celui des libellules (sous-ordre des Anisoptères).

Le leste vert (Lestes viridis) est commun en cette fin d’été à la mare de Brie.

Leste vert, 5 septembre 2010; cliché A. Lantz

Leste vert sur feuille de massette, le 9 septembre 2010, cliché A. Lantz

André Lantz le 20 septembre 2010
Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :