Beaumonts nature en ville


juin en fête by beaumonts

La fin juin et le début de juillet sont propices à l’observation des fleurs et des papillons estivaux. Comme chaque année la belle population de demi-deuil (Melanargia galathea) agrémente les prairies fleuries.

Demi-deuil; cliché André Lantz le 25 juin 2010

L’alternance de noir (mélanos) et de blanc (arges) lui a donné son nom latin et aussi son nom vernaculaire. Personnellement je préfère son ancien nom : l’échiquier ou l’échiquier commun qui ne possède pas de connotation liée à la mort, pour un papillon si primesautier. Il n’y a qu’une seule génération annuelle. La chenille se nourrit de graminées.

 De nombreux églantiers croissent dans le parc. Leurs feuilles servent de nourriture à plusieurs dizaines d’espèces de chenilles. Parmi les papillons inféodés aux églantiers (Rosa canina) on peut observer deux belles espèces de couleur ocre. Ces espèces sont nocturnes et pas toujours faciles à trouver.

Cidarie fauve, cliché André Lantz le 11 juin 2010

La Cidarie fauve (Cidaria fulvata) est une petite géomètre qui aime les pelouses et les broussailles. La chenille se développe au printemps.

Ptérophore de l'églantier, cliché A. lantz le 25 juin 2010

Le Ptérophore de l’églantier (Cnaemidophorus rhododactyla) possède des dessins caractéristiques qui le distinguent des autres espèces. La chenille éclot en automne, hiverne puis achève son développement au printemps suivant.

Trèfle rougeâtre, cliché A. lantz; le 30 juin 2010

 Le Trèfle rougeâtre (Trifolium rubens) est une espèce protégée au plan régional (Île de France). C’est aussi une espèce déterminante Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF). Dans l’atlas de la flore sauvage de Seine-Saint-Denis elle a uniquement été indiquée à Bondy en 1911. Je n’ai malheureusement trouvé qu’un seul pied de cette plante qui a failli disparaitre avec les travaux de la clôture de l’espace protégé.

 André Lantz, le 27 juin 2010
 

Publicités

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

Superbes photos ! Pour le « Demi-deuil » c’est un clin d’œil humoristique de le voir butiner une scabieuse qui, en Alsace, est appelée « Fleur des veuves ». Peut-on en conclure que c’est un papillon femelle ?

Commentaire par Corgier Pierre




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :