Beaumonts nature en ville


L’aurore et l’Adèle verte by beaumonts
avril 27, 2010, 5:17
Filed under: 3. LA FAUNE, Papillons | Mots-clefs: , ,

En cette belle fin d’avril, on peut observer déjà de nombreux insectes.

L’aurore (Anthocharis cardamines ) vole dans l’ensemble du parc. Les photos de l’an passé montraient mâle et femelle ailes étalées. Le cliché de cette année permet de voir simultanément les faces ventrale et dorsale du mâle.

L'aurore mâle butinant. Cliché A. Lantz le 27 Avril 2010

L’adèle de Réaumur ou Adéle verte ( Adela reaumurella) est un petit microlépidoptère aux ailes antérieures d’un beau vert métallique. Les ailes postérieures et le reste du corps est noir. On peut observer des essaims de plusieurs mâles voler en vol plus ou moins stationnaire au dessus de certains arbustes. La chaleur et la lumière sont nécessaires pour qu’ils puissent voler. Si un gros nuage vent à cacher le soleil, ils se posent immédiatement sur la végétation, attendant le retour du soleil. Les femeles sont plus discrètes et s’observent plus rarement posées sur des feuilles. 

Deux mâles sur une feuille de Prunus. Cliché A. Lantz, 27/4/10

André Lantz, le 27 Avril 2010

Publicités


Papillons du printemps by beaumonts

Comme chaque année nous retrouvons à la même époque les mêmes espèces qui sortent à la fin de l’hiver pour agrémenter notre parc.

Parmi les Vanesses, le paon du jour (Inachis io) et le Robert le Diable (Polygonia c album) sont encore assez nombreux.

Robert le Diable butinant une fleur de pissenlit.

Robert le diable. Cliché André Lantz. 14 avril 2010

La petite géomètre Gymnoscelis rufifasciata est une espèce assez courante toute l’année. A cause en particulier de sa très petite taille, sa présence en journée n’est pas toujours facile à détecter.

Gymnoscelis rufifasciata posée sur un mur. Cliché André Lantz; 29/3/2010

La mineuse du marronnier (Cameraria ohridella) profite aussi de cette saison pour voleter et pondre sur les jeunes feuilles fraichement écloses. Les jeunes chenilles se développeront alors intégralement dans la feuille en se nourrissant de son parenchyme. 

Mineuse du marronnier. Cliché André Lantz; 14 Avril 2010