Beaumonts nature en ville


Les Coprins d’abord by beaumonts
octobre 29, 2009, 5:56
Filed under: 4. LA FLORE, Mycologie | Mots-clés: , ,

Coprinus lagopus 25 Oct 2009 012 comp

coprin pied de lièvre, cliché André Lantz, 25-10-09

LES COPRINS D’ABORD

 Les nouvelles pluies d’octobre ont fait fructifier les champignons. Comme dans le précédent article, on retrouve sur le mulch disposé autour des jeunes arbres de la prairie des 27 otages de Châteaubriant (prairie nord) quelques coprins et psathyrelles. 

 

Le coprin pied de lièvre (Coprinus lagopus) doit son nom à son pied blanc très pelucheux. Les jeunes exemplaires possèdent un chapeau ovoïde brun assez foncé d’environ 2 à 3 cm de diamètre, recouvert de mèches pelucheuses. A l’état adulte le chapeau prend une forme presque horizontale avant de devenir plus ou moins déliquescent. 

Le coprin chevelu (Coprinus comatus) mérite son nom car son chapeau est orné de mèches très abondantes. Le pied  est muni d’un anneau qui devient mobile. Le chapeau peut mesurer plus de 10 cm. On trouve ce champignon dans les prairies du parc des Beaumonts. 

Coprinus comatus 27 oct 2009 comp

coprin chevelu, cliché André Lantz, 27-10-09

Enfin le coprin noir d’encre (Coprius comatus)se rencontre assez facilement. Les exemplaires jeunes sont gris ou gris-brun. A maturité il est fortement déliquescent et les lames laissent couler un liquide noir.

 

Coprinus atramentarius 27 oct 2009 comp

coprin noir d'encre, cliché André Lantz, 27-10-09

LES PSATHYRELLES  ENSUITE

 Cette jolie psathyrelle porte le nom de psathyrelle marcescente (Psathyrella marcescibilis). Le chapeau gris rosé mesure environ 1 à 2 cm. Cette espèce est reconnaissable, en particulier, aux flocons blancs qui subsistent sur la marge du chapeau. (D’autres psathyrelles possèdent aussi cette propriété).

Elle peut sécher sur pied sans pourrir, comme les feuilles de certains arbres qui sèchent l’hiver sur les branches avant de tomber au printemps lorsque les jeunes bourgeons s’ouvrent. (Le hêtre, le chêne sont des arbres à feuilles caduques marcescentes).

Psathyrella marcescibilis 25 Oct 2009 013 bis comp

Psathyrelle marcescente, cliché André Lantz, 25-10-09

 André Lantz, le 29 octobre 2009

Publicités

2 commentaires so far
Laisser un commentaire

Superbes ! Et ça se mange ?
C.

Commentaire par Claire

Seul le coprin chevelu est comestible quand il est très jeune. Les lames doivent être encore blanches.
Les champignons étant des « éponges » à toxines, un champignon dit comestible peut ne plus l’être s’il se situe sur un milieu pollué!
Connaissant le sous-sol des Beaumonts, il n’est pas très indiqué d’en consommer.
A.L.

Commentaire par lantz




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :