Beaumonts nature en ville


Compte-rendu de la sortie Champignons du 28 février 2009 by beaumonts

> André LANTZ

Oxyporus latemarginatus. Cliché André Lantz.

Oxyporus latemarginatus. Cliché André Lantz.

 

 

Voici les champignons que nous avons vus au parc, par ordre chronologique de la visite :

En bas, dans la montée qui longe le collège, avant le terrain de ping-pong, sur une souche, l’Auriculaire mésentérique : Auricularia mesenteric. Le dessus est clair, hérissé de nombreux poils. La partie inférieure (hyménium), portant les spores, est brun foncé et fortement plissée.

Avant la souche, dans cette même montée,  sur un pied de sureau, un champignon blanc qui recouvre entièrement le pied et les branches du sureau : Hyphodontia sambucci.

Sur la souche du terrain de sport et de ping-pong, trois champignons :

– le Collybie à pied velouté, champignon « classique » à lamelles orange, comestible, cultivé par les Japonais sous la forme Enoki ;

– un champignon à moitié résupiné, le Stérée pourpre, ou Stereum purpureum. En fin de saison, il a perdu sa belle couleur violette, améthyste.

– quelques oreilles de Judas, Auricularia auricula-judae. C’est le traditionnel champignon noir de la cuisine chinoise. On peut le sécher et le réhydrater au moment de la consommation.

À droite, en montant vers la zone aménagée, sur l’escalier, un polypore : Oxyporus latemarginatus. Les pores sont blancs et petits (plusieurs pores au millimètre).

Dans la friche, vers le couscoussier, quelques exemplaires de la tubaire hivernale, Tubaria hiemalis. Ils étaient, comme sur la photo présente sur le blog (> voir article), assez clairs car pas très jeunes : le manque d’humidité leur donne cette couleur crème. En revanche, les lames conservent bien leur couleur rouille.

• Ensuite, toujours dans la friche, vers le vieux saule, deux champignons :

– le premier sur le tronc debout : le polypore brulé, Bjerkandera adusta. Le dessus est clair, velouté, l’hyménium est gris légèrement foncé. Les pores sont petits. C’est aussi un champignon résupiné.

– sur le tronc couché : Coriolopsis gallica. Les pores sont nettement plus grands et plus longs. La couleur est brune.

En remontant le chemin qui longe la rue des 4-Ruelles nous avons vu le plus beau ganoderme du parc : Ganoderma aplanetum, sur un vieux merisier ou cerisier. La chair est très dure, comme du bois. Il est utilisé par la médecine chinoise, comme d’autres ganodermes, pour soigner les cancers. C’est à la fois un parasite et un saprophyte.

Sur un tronc mort au début de la prairie qui conduit à la butte sud, une Trametes versicolor (polypore) Le dessous présente des pores et le dessus admet des zones brunes de couleurs différentes par alternance. Il se trouvait aussi là un ascomycète en forme de petite sphère noirâtre : Daldinia concentrica.

• En remontant ensuite dans le parc, nous avons retrouvé sur des troncs un autre ascomycète avec des petites boules ovoïdes de 1 à 2 mm : Dacrymyces stillatus. Un peu plus loin, des Shizophylles communes qui datent de l’an passé ; et aussi des pleurotes en forme d’huître : Pleurotus ostreatus (bon comestible, également utilisé pour diminuer le taux de cholestérol). Enfin, nous avons pu observé d’autres Daldinies concentriques.

• En redescendant les marches, après le diplodocus, sur un morceau de bois de bouleau utilisé pour base d’un ancien sapin de noël, une colonie de Stérées hirsutes : Stereum hirsutum. Le chapeau est très poilu et l’hyménium est lisse et jaunâtre.

 

Petit lexique :

Résupiné : champignon attaché par le dessus du chapeau ou entièrement appliqué sur le support.

Hyménium : alignement de cellules fertiles, produisant les spores.

Mycélium : appareil végétatif des champignons constitué de nombreux filaments.  Le mycélium ne se voit que rarement. Il se trouve dans le substrat nutritif (sol, litière, arbre ou bois mort).

Hirsute : présentant de nombreux poils raides et désordonnés.

 

••••••••••••••••••
Rappel. Prochaines sorties :
Sorties oiseaux et amphibiens les Dimanche 15 mars et Samedi 28 mars, R.V. à partir de 17 heures pour l’observation des oiseaux, suivi, à la tombée de la nuit, de la recherche des amphibiens, en compagnie de Pierre Delbove.
Contact : Pierre Delbove

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :