Beaumonts nature en ville


AG et Projection, samedi 4 avril, 19 h 30 by beaumonts
mars 23, 2009, 2:06
Filed under: 1. L’ASSOCIATION, Rencontres

 

Samedi 4 avril 2009
à 19 h 30

AG et PROJECTION OUVERTE
À TOUS LES SYMPATHISANTS

« Histoire d’œufs »

 

Film franco-sibérien
(une très belle histoire de migrations et de grues)

à

L’Atelier Coriandre,
86, rue Gaston-Lauriau – 93100 Montreuil
Métro Mairie de Montreuil
(Contact BNeV  : 01 48 70 00 76)

L’association convie tous ses adhérents et sympathisants à une assemblée générale (élection d’un nouveau bureau et présentation des projets à venir) qui sera suivie de la projection du film.

Suivra un casse-croûte convivial  : que chacun apporte ce qui lui semble bon !

Commentaires fermés sur AG et Projection, samedi 4 avril, 19 h 30


Retour du printemps aux Beaumonts by beaumonts

Premiers vols de printemps

> André LANTZ

Les premières fleurs printanières se sont ouvertes aux Beaumonts pour attirer les premiers insectes (Diptères, Hyménoptères, Coléoptères et Lépidoptères).

On peut trouver le pas d’âne : Tussilago farfara (Astéracées), dont les fleurs précèdent les feuilles ; la renoncule ficaire : Ranunculus ficaria (Renonculacées) ; la violette odorante : Viola odorata (Violacées) ; ainsi que différentes véroniques.

Bourdon sur violettes, mars 2009. Cliché André Lantz.

Bourdon sur violettes, mars 2009. Cliché André Lantz.

Les saules sont aussi en fleurs et attirent de nombreux insectes.

Les premières vanesses qui hibernent dans le parc volent, elles viennent butiner aussi sur les saules.

Le 18 mars dernier, plusieurs paons du jour (Inachis io) et Robert le diable (Polygonia c album) volaient aux Beaumonts.

Paon du jour, mars 2009. Cliché André Lantz.

Paon du jour, mars 2009. Cliché André Lantz.

Robert le diable ouvert, mars 2009. Cliché André Lantz.

Robert le diable ouvert, mars 2009. Cliché André Lantz.

Robert le diable, les ailes repliées, mars 2009. Cliché André Lantz.

Robert le diable, les ailes repliées, mars 2009. Cliché André Lantz.

Nos crapauds se dirigeaient en couple vers la mare perchée.

Couple de crapauds, mars 2009. Cliché André Lantz.

Couple de crapauds, mars 2009. Cliché André Lantz.



Cigognes by beaumonts

Ballet de cigognes

> Pierre ROUSSET

Page régulièrement mise à jour sur le site ESSF Beaumonts. > Voir la page.


Dimanche 24 octobre 2004, 13 h 20. Du soleil, un ciel agrémenté de longs nuages. Après la fraîcheur du matin, il fait bon ; chacun profite de cet « été indien » qui rompt un temps la succession des averses automnales. Les oiseaux aussi : la migration est active. En milieu de journée, on peut espérer, avec un peu de chance, l’apparition d’un « planeur » profitant des montées d’air (relativement) chaud pour voler sans trop d’effort vers ses terres méridionales d’hivernages. Il s’agit alors généralement d’un grand rapace, mais pas aujourd’hui.    

Quatre imposantes silhouettes apparaissent à petite hauteur au-dessus des Beaumonts ; toutes habillées de blanc, sauf l’arrière des ailes d’un noir tranchant. Une envergure immense ; un long cou projeté vers l’avant et terminé d’un lourd bec ; des pattes à la traîne, dépassant (modestement) de la queue ; un vol étonnamment économe.

Quatre cigognes blanches ! Elles ont trouvé, grâce peut-être au coteau sud des Beaumonts (d’où vient le vent), une ascendance d’air. Elles en profitent pour prendre très progressivement de la hauteur, en un lent ballet tournoyant, comme filmé au ralenti. Elles nous offrent ainsi tout le temps de les contempler, avant de s’éloigner, en vol plané, vers un Sud plus clément.

Le spectacle est rare. Sans préjuger des observations qui ne nous ont pas été communiquées, c’est la première fois qu’il est noté au-dessus même du parc. Nous ne possédons que trois mentions montreuilloises récentes concernant à chaque fois une seule cigogne, isolée : en février 2001 (observée du centre-ville de Montreuil) ; en septembre 2002 et au début de ce mois d’octobre 2004, observées cette fois des Beaumonts mais assez loin au Sud et visible uniquement aux jumelles.

A en croire les reprises de bagues, les cigognes blanches migrant en Ile-de-France semblent pour la plupart venir des Pays-Bas. Sinon d’Allemagne ?


Les cigognes blanches des Beaumonts : 2001-2008

Récapitulatif des données

Observateurs : François Delhommeau (FD), Pierre Rousset (PR), Laurent Spanneut (LS), David Thorns (DT)…

2001

Une, le 13 février 2001 en vol au-dessus du centre-ville : quartier de la mairie (FD). Elle n’a pas été vue des Beaumonts, faute d’observateur au bon endroit au bon moment, mais mérite quand même d’être mentionnée ici !

2002

Une le 1er septembre en vol sud assez haut. (PR)

2004

Une le 2 octobre en vol bas au sud : vallée fluviale (assez loin). (PR)

Quatre le 24 octobre 2002. S’élèvent au-dessus du site (voir article ci-dessus). (PR)

2006

Deux en avril en vol bas juste au-dessus du site observées par un ornitho britannique qui visitait « en passant » les Beaumonts pour la première fois !

2007

Deux le 16 février 2007, juste au-dessus du site. (PR)

2008

Quatre le 3 avril, s’élevant au-dessus du site. (PR, LS).

Une le 8 septembre, en survol élevé. (DT).

Un groupe de quarante-cinq, le 14 septembre, arrivant du nord, s’élevant progressivement en cerclant, puis glissant lentement au-dessus de nos têtes et du site en se laissant contempler à loisir ! Un spectcle rare… (PR, DT…).

2009

Deux en vol NNE le 25 février (DT).

Un groupe de quatorze le 13 mars en vol nord-est (DT, PR).


Tableau récapitulatif des observations de cigognes blanches

  Jan. Fév. Mars Av. Mai Juin Juil. Août Sept. Nov. Déc. Total
2000                         0
2001   1                     1
2002                 1       1
2003                         0
2004                   5     5
2005                         0
2006       2                 2
2007   2                     2
2008       4         46       50
2009   2 14                   16
Total 0 5 14 6 0 0 0 0 47 5 0 0 77

 



Sorties oiseaux et amphibiens – 15 et 28 mars by beaumonts
mars 13, 2009, 8:17
Filed under: 1. L’ASSOCIATION, Sorties, Sorties – Annonces

Sorties oiseaux et amphibiens
les
 
Dimanche 15 mars et Samedi 28 mars

R.V. à partir de 17 heures pour l’observation des oiseaux, suivie, à la tombée de la nuit, de la recherche des amphibiens, en compagnie de Pierre Delbove. 

Cette sortie se prolongera  dans la nuit tombante, nos crapauds étant des amoureux de la lune.

Prévoir un vêtement un peu chaud et un casse-croûte pour les affamés, ainsi que le carnet de notes pour les observations. > CONTACT



Compte-rendu de la sortie Champignons du 28 février 2009 by beaumonts

> André LANTZ

Oxyporus latemarginatus. Cliché André Lantz.

Oxyporus latemarginatus. Cliché André Lantz.

 

 

Voici les champignons que nous avons vus au parc, par ordre chronologique de la visite :

En bas, dans la montée qui longe le collège, avant le terrain de ping-pong, sur une souche, l’Auriculaire mésentérique : Auricularia mesenteric. Le dessus est clair, hérissé de nombreux poils. La partie inférieure (hyménium), portant les spores, est brun foncé et fortement plissée.

Avant la souche, dans cette même montée,  sur un pied de sureau, un champignon blanc qui recouvre entièrement le pied et les branches du sureau : Hyphodontia sambucci.

Sur la souche du terrain de sport et de ping-pong, trois champignons :

– le Collybie à pied velouté, champignon « classique » à lamelles orange, comestible, cultivé par les Japonais sous la forme Enoki ;

– un champignon à moitié résupiné, le Stérée pourpre, ou Stereum purpureum. En fin de saison, il a perdu sa belle couleur violette, améthyste.

– quelques oreilles de Judas, Auricularia auricula-judae. C’est le traditionnel champignon noir de la cuisine chinoise. On peut le sécher et le réhydrater au moment de la consommation.

À droite, en montant vers la zone aménagée, sur l’escalier, un polypore : Oxyporus latemarginatus. Les pores sont blancs et petits (plusieurs pores au millimètre).

Dans la friche, vers le couscoussier, quelques exemplaires de la tubaire hivernale, Tubaria hiemalis. Ils étaient, comme sur la photo présente sur le blog (> voir article), assez clairs car pas très jeunes : le manque d’humidité leur donne cette couleur crème. En revanche, les lames conservent bien leur couleur rouille.

• Ensuite, toujours dans la friche, vers le vieux saule, deux champignons :

– le premier sur le tronc debout : le polypore brulé, Bjerkandera adusta. Le dessus est clair, velouté, l’hyménium est gris légèrement foncé. Les pores sont petits. C’est aussi un champignon résupiné.

– sur le tronc couché : Coriolopsis gallica. Les pores sont nettement plus grands et plus longs. La couleur est brune.

En remontant le chemin qui longe la rue des 4-Ruelles nous avons vu le plus beau ganoderme du parc : Ganoderma aplanetum, sur un vieux merisier ou cerisier. La chair est très dure, comme du bois. Il est utilisé par la médecine chinoise, comme d’autres ganodermes, pour soigner les cancers. C’est à la fois un parasite et un saprophyte.

Sur un tronc mort au début de la prairie qui conduit à la butte sud, une Trametes versicolor (polypore) Le dessous présente des pores et le dessus admet des zones brunes de couleurs différentes par alternance. Il se trouvait aussi là un ascomycète en forme de petite sphère noirâtre : Daldinia concentrica.

• En remontant ensuite dans le parc, nous avons retrouvé sur des troncs un autre ascomycète avec des petites boules ovoïdes de 1 à 2 mm : Dacrymyces stillatus. Un peu plus loin, des Shizophylles communes qui datent de l’an passé ; et aussi des pleurotes en forme d’huître : Pleurotus ostreatus (bon comestible, également utilisé pour diminuer le taux de cholestérol). Enfin, nous avons pu observé d’autres Daldinies concentriques.

• En redescendant les marches, après le diplodocus, sur un morceau de bois de bouleau utilisé pour base d’un ancien sapin de noël, une colonie de Stérées hirsutes : Stereum hirsutum. Le chapeau est très poilu et l’hyménium est lisse et jaunâtre.

 

Petit lexique :

Résupiné : champignon attaché par le dessus du chapeau ou entièrement appliqué sur le support.

Hyménium : alignement de cellules fertiles, produisant les spores.

Mycélium : appareil végétatif des champignons constitué de nombreux filaments.  Le mycélium ne se voit que rarement. Il se trouve dans le substrat nutritif (sol, litière, arbre ou bois mort).

Hirsute : présentant de nombreux poils raides et désordonnés.

 

••••••••••••••••••
Rappel. Prochaines sorties :
Sorties oiseaux et amphibiens les Dimanche 15 mars et Samedi 28 mars, R.V. à partir de 17 heures pour l’observation des oiseaux, suivi, à la tombée de la nuit, de la recherche des amphibiens, en compagnie de Pierre Delbove.
Contact : Pierre Delbove